Ce forum est dédié à tous les enfants, ados, adultes et parents d'enfants DYS .


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

un combat de tout instant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 un combat de tout instant le Mar 22 Jan 2013 - 1:56

Je sais pas si mon témoignage vous sera d'une quelconque utilité mais bon je le fait quand même.

J'ai découvert que j'ai été atteint de dyspraxie que assé tard à savoir à l'age de 15ans. Et comme beucoups de dyspraxiques j'ai été trés souvent mal compris par mes professeurs à l'école voir à l'écart de tous. J'ai longtemp grandis dans une solitude scolaire, j'ai du me débrouiller seul durant toute ma scolarité. mes parents se doutaient que quelque chose n'allait pas mais n'eurent jamais de réponse (peut-être du au fait que dans les année 90 la dyspraxie était encore méconnue). Certaines choses telle que l'écriture les mathematiques ou la geométrie me posaient d'ennormes probléme. Mon écriture est trés illisible et écrire était pour moi un veritable cauchemare et me fesait tres mal au poignet (et que ne sachant que faire mes parents me firent faire des pages d'écriture qui pour moi étaient des veritable corvé voir de punission).

Par la suite le collége fut les pires années de ma vie outre mes problémes d'associabilité avec un grand nombre d'éléve pour être différent de look et de mentalité. j'ai subis 3 redoublement dont 1 en 6e et 3en 3e (mais j'y reviendrais plus tard) le 3/4 de mes professeurs ne m'aidaient pas voir me prenaient (excusez moi du therme) pour un con, un deumeuré; et en profitaient toujours pour me lancer des sarcasmes que je n'arrivais pas à digérer. Plus d'une fois ils ont tenté de me mettre en classe de segpa ce que moi et mes parents avons toujours refuser car bien que je savais que j'avais certaines difficultés, mais je savais aussi trés bien que je n'était pas plus bête qu'un autre. Mais encore heureux que certains de mes professeurs voyaient bien que quelque chose clochait et que ce n'était pas de la feignatise et que celà fesaient vraiment tout pour m'aider (et étrangement ce fut avec ces professeurs que mes notes étaient bonnes). Puis à ma 1er 3e étant donné mes resultats inquiétant mon pére m'amena voir des spécialiste à l'apf (où il travail) et aprés quelques scéances avec une orthophiniste c'est là qu'on a découvert ma dyspraxie. la nouvelle me troubla, mais connaissant désormais ce que j'avais je me sentis prêt à prendre un nouveau départ, l'équipe qui s'occupa de moi m'avaient dit que j'avais ennormement compenser certaines difficultés liés à ma dyspraxie. à la fin, de ma 1er 3e la dirrectrice (une vraie *****) bien que au courant de ma dyspraxie et que certaines aides m'étaient indispenssables pour une bonne scolarité non seulment refusa que j'obtienne ces aides (même si je devais ramenais un ordinateur personelle dans le but de travaillais) mais en plus refusais que je redouble et fesait tout pour me virer ou m'envoyé en bac pro. Ce qui m'amena à changer d'établissement pour un établissement privé.

Je partis plein d'espoir prêt pour une nouvelle scolarité. Mais celà ne se passera pas comme prévus ce coup-ci j'avais plus de professeurs qui m'aida (même si comme toujours d'autres firent tout pour m'enfoncer) et j'eu accés à mon ordinateur portable qui fut une aide precieuse mais un autre facteur me posera probléme la visions des autres eleves me concernant je subis de nombreuses brimades en tout genre (notament en sachant que je suis dyspraxique et aussi parceque ma mentalité était trés différente de la leur), et mes resultats scolaires n'étaient toujours pas à la hauteur. Finalement aprés 2 redoublement 3e j'étais à boud de nerf et au bords du suicide et fesait tout pour me faire renvoyé de l'établissement dans lequelle j'étais. Mais par chance au milieu du 2e trimestre de ma derniére 3e mon pedopsychiatre fit une attestation d'innaptitude à pouvoir aller en cours et l'établissement m'inscrivis au brevet des collége en tant que candidat de leur école. donc pendant 1 trimestre et demi j'étais enfin libre de mon enfer qu'était l'école. et finalement mon brevet des college je l'obtenue qu'avec l'entraienement que j'ai eu chez moi (avec excélente note en histoire geo et francais mais note minable en math =P).

Finalement j'ai été descolariser à l'age de 17ans j'ai d'abord commencer à me reconstruire psychologiquement (avec l'aide de mes amis) puis j'en profitais pour faire divers petits boulots, jouant dans des groupes de musiques, en me lancant dans le théâtre, et en m'adonnant à mes passions. j'ai aussi obtenu mon permis de conduire à l'age de 19ans au boud de 4 tentative (mais c'était plus du concour de circonstance que de réel difficulté avec la dispraxie). Cette descolarisation m'a rendus plus fort que jamais, et m'a permis de corriger certaines chose liée à la dyspraxie, maintenant la suite de mon combat c'est mon avenir professionelle mais ca c'est une autre histoire.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum