Ce forum est dédié à tous les enfants, ados, adultes et parents d'enfants DYS .


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

nos questions sur la dyspraxie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 nos questions sur la dyspraxie le Ven 19 Sep 2008 - 19:12

posté par DIDI sur l'ancien forum
Messages postés : 4
Posté le 13/06/2007 21:47:39 213.44.39.12 - Modération


Bonjour
je m"aperçois au fil des forums que je découvre qu'il y a beaucoup plus de garçons que de filles dyspraxiques.
Es ce un hasard où se pourrait t il que les garçons soient plus disposés à être touchés par la dyspraxie?
aujourd'hui plusieurs pistes ont été étudier pour savoir mais aucune vraiment sure.
d'après une étude canadienne, on évoquait une souffrance à l'accouchement, ce qui a été mon cas car à chaque contraction le coeur de mon bébé tombait à 60( normalement, il est d'environ 130)on m'a fait accoucher normalement mais accéléré par perfusion car eux avait bien compris qu'il y avait un problème mais n'ont fait cas de rien. (en fait , il avait le cordon autour de l'épaule).
Je voudrais savoir pour tous les parents qui lisent ce message de bien vouloir nous raconter s'ils ont connus la meme chose que moi ou bien de nous raconter comment se sont ils aperçu et vers quel âge que leur enfant n'était pas tout à fait comme les autres, pour tout vous dire , le mien n'arrêtait pas de baver!
allez courage à tous et à bientot.

edith

Voir le profil de l'utilisateur http://dyspraxie.forumactif.org

2 Re: nos questions sur la dyspraxie le Ven 19 Sep 2008 - 19:13

angelesse
Administrateur
Messages postés : 54
petit à petit l'oiseau fait
son nid
Posté le 14/06/2007 12:06:50


l'accouchement pour florian a été très difficile , il est né avec un mois d'avance , mon taux d'albumine et acide urique + mes oedèmes étaient trop élevé .
on m'a déclenché pendant dix jours avec du gel j'avais les contractions (douloureuse autant pour moi que pour lui on le voyait nettement au monitoring) , le col lui ne bougeait pas d'un pouce , au bout de 10 jours, un autre gyneco a vu nos souffrances, on m'a donc déclenché par gel et là enfin florian est né mais pas sans problème il ne passait pas ( alors que le gyneco qui m'avait suivit m'avait assurer que mon bassin était largement large ), on la tirer avec une ventouse et j'ai eu droit a une importante episiotomie, de mon côté j'étais dans le "coltar" le plus complet, je ne me rapelle que lorsqu'on me la poser sur le ventre et que je l'ai embrassé en lui disant "on a plus mal mon bébé" pour info il allait bien mais n'a pas pleuré .
effectivement suivant plusieurs études j'ai lu moi aussi qu'il y avait plus de garçon touché par la dyspraxie .

voilà pour mon cas

a bientôt

angelesse

Voir le profil de l'utilisateur http://dyspraxie.forumactif.org
Messages postés : 12
ça ira mieux demain Posté le 19/06/2007 13:35:12 86.200.98.73 - Modération


Bonjour
mon fils a souffert durant l'accouchement
J'avais dépassé le terme de 13 jours lorsque j'ai eu des contractions et que je me suis rendue à la clinic ,c'était un dimancje à 20h
A 23h le coeur du bb est tombé à60 le gynéco voulait presque faire une césarienne
Je la lui ai demandée d'ailleurs mais ous comrenez mùesdames qu'il ne voulait pas piquer une cliente à son collègue en l'occurrence mon gynéco qui revenait de vacances le lendemain matin
Toute la nuit : contractons inéfficaces battements de coeur à 60 je pleurais que 'avais mal qu'il fallait faire qch:nada!
Le lendemain mon gynéco passe et me dit c'est votre deuxième ça devrat aller on v attendre.Je lui demande une césa il me dit ce serait dommage!
11 h du mat à bout de souffrance je dis à la sage femme que mon bb va mourir elle me répondqu'en 15 ans ça ne lui est jamais arrivé et je lui réponds qe ça va li arriver ce jour
Branle bas de combat elle tel au gyneco qui était tranquilement à son caqbinet de consult
Il n'arrive qu'à 12h30
Tenez vous bizen l'anesthésiste était introvable
Césa13h40 pas de pédiatre pour réanimer de suite Gab né en état de mort apparente
L'ont ranimés par la suite
Agpar 0 à 3 minutes!!!!
Ensuite convulsions
Miracle qu'il soit en vie
Miracle qu'il n'ait aucune déficience intellectuelle
Mais à cause de ces ....Gab ne parlera jamais et à 4ans il titube 20 pas avant de partir en arrière par manque d'équilibre
Enfant dyspraxique
Dysarthrie
Sans commentaires
Vos vous en doutez?on a porté plainte car trop d'erreurs cumulées trop de souffrance et pas d'écoute de la mère
Oui enfant IMC avec tout ce que cela eglobe n'est ce pas?
Biz à toutes
Nadège

Voir le profil de l'utilisateur http://dyspraxie.forumactif.org
louve95
Messages postés : 4
Liberté d'Expression, Egalité
de Frappe, Fraternité des Styles
(devise du Batteur)
Posté le 23/06/2007 12:33:43 91.171.68.147 - Modération


Bonjour tout le monde !!

Je suis allée dans Pésentation, je suis louve95, contrairement à vous moi c'est ma louve qui est dyspraxique, en attente d'évaluation à l'hôpital de Garches.
En ce qui concerne mon fils, il est épileptique et souffre de troubles neurologiques importants, il est placé dans une clis pour la rentrée, pas tout près de chez moi faute de place, c'est assez démoralisant !!

Le parcours du combattant c'est mon quotidien comme vous !
Je me bats pour mes ptits loups "non stop", je ne connais pas le repos ni la vie de "famille normale ou tout va bien" !!
Je suis seule à tout assumer, bien souvent je me sens trop seule et je n'ai plus envie de rien !! mais je n'ai jamais baisser les bras pour mes louveteaux, je continuerai ...

L'incompréhension et l'indifférence sont les maîtres mots qui définissent notre vie !

Bon courage à toutes !


louve95

Voir le profil de l'utilisateur http://dyspraxie.forumactif.org
nadege
Messages postés : 12
ça ira mieux demain Posté le 26/06/2007 11:24:35 81.251.110.59 - Modération


Bonjour Louve
Oui l'incompréhension et le manque de compassion fait crullement souffrir
je suis en rtain de me battre car nous déménageons etchanger déécole relève du défi permanent avec un enfant handicapé!!!!!
Que le instit ont peur!et surtou leur devise est de ne pas prendre de risque
Il faut sans cesse se mettre à leur place à ces pauvres instit par contre s'ils pouvaient se mettre ne serait ce que dix minutes à notre place on y gagnerait en compassion
Oui Louve la solitude personne ne peut imaginer otre souffrance intérieure, notre besoin de soufler un peu quelquefois mais non c'est sans cesse
Je souffre comme toi du mur qu'il y a entre nous et les autrs bien portants
Le positif est que je n'accorde plus mon temps n'importe comment et j'évite toutes les femmes qui se font du souci pour un rhume ou un petit souci à l'école style réprimande injustifiée
Pour êter mopins seule je suis en train de prendre conact avec une maman dont la fille a les même lésions cérébrales que mon fils avec des séquelles similaires
Je tente l'expérience et je souhaite me sentir moins seule
Notre devise "ne pas basser les bras" nous sommes fortes nous y arriverons
Gabriel a fait 20 pas seul dans ses attèles sans tomber nous sommes tés fiers
a bientôt
Nadège

Voir le profil de l'utilisateur http://dyspraxie.forumactif.org

6 réponse copier coller de l'ancien forum le Ven 19 Sep 2008 - 19:16

angelesse
Administrateur
Messages postés : 54
petit à petit l'oiseau fait
son nid
Posté le 26/06/2007 19:29:28


oui on se sent bien seule c'est certain , moi j'ai trouvé le plus grands soutien en parlant sur le net avec d'autres mamans d'enfants dyspraxique sur le site DMF
nos enfants sont imcompris et franchement je ne sais pas pour vous mais moi je passe pour la maman "chiante" du moins c'est ce que j'ai l'impression aux yeux des instits ou profs , mais bon maintenant je laisse de côté ce que peuvent penser les autres le bonheur de mon fils en premier Wink

bises angelesse

Voir le profil de l'utilisateur http://dyspraxie.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum